Migrations : une violence à tous les étages

Depuis août 2018, la Belgique enferme à nouveau des familles avec enfants en séjour irrégulier, violant ainsi la Convention internationale des droits de l’enfant. Quelles conséquences cet enfermement a-t-il sur le développement psychologique et le bien-être des enfants? Et plus largement, quels sont les traumas psychiques vécus par les migrants sur leur parcours migratoire et sur le territoire belge? Nous en discuterons avec nos 2 invités: Sarah Goffin, responsable de la campagne Migration et Asile d’Amnesty International et Luc Bawin, médecin généraliste et hébergeur au sein de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés Hesbaye. 

Benoît Van Keirsbilck, directeur de Défense des Enfants International – Belgique, nous donnera également son point de vue, alors que Bernard De Vos, Délégué général aux droits de l’enfant, nous emmènera en Serbie à la rencontre de la première famille détenue au centre fermé 127Bis à Steenokkerzeel. 

Précisons que le Conseil d’Etat a suspendu, dans un arrêt publié le 4 avril 2019, l’exécution de l’arrêté royal prévoyant la détention de familles avec enfants dans l’enceinte du centre 127bis à Steenokkerzeel.