Entretien de Jean Cornil avec Pierre-Henri Tavoillot