Criminalisation des drogues: la double peine