EVRAS: vers des avancées concrètes?